Pages

21 oct. 2010

La CNP fait un magnifique site sur l'assurance-vie mais, néglige les fondamentaux d'Internet

Le site de la CNP et l'excellente idée
du menu sur un écran de portable
Une personne sur deux va s'informer sur Internet avant achat. Ainsi, deux grandes problématiques se posent aux marques : comment satisfaire la recherche de l'internaute et comment générer suffisamment de visites. Le format choisi par la CNP pour communiquer sur ses produits d'assurance-vie constitue une réponse originale à la première question mais ce modèle ne nous semble pas pertinent ; en voici les raisons. Le site toutsavoirsurlassurancevie.fr balaie 6 grands thèmes de l'assurance-vie avec une partie film et une partie texte. La qualité de réalisation des films est excellente. Accompagnés d'une voix-off paternaliste (la banque), les scénarios font, en revanche, très cliché et donnent à ces magnifiques petits films de fortes chances d'être zappés par la plupart des internautes (Internet, ce n'est pas de la télé). De plus, le format plein écran ne facilite pas le téléchargement et saccade la lecture. Techniquement, il suffisait peut-être de donner le choix de la résolution (Internet, c'est le choix).
Dans la partie texte, le confort de lecture n'est pas à la fête : les justifications trop longues, les pages penchées, les textes avec ascenseur et la tristesse des sous-menus finissent par donner l'impression que la partie textuelle a été le parent pauvre du budget.
En dépit d'une démarche ambitieuse, la CNP offre un exemple de ce qu'il ne faut pas faire sur Internet. Aucun objectif n'est atteint : ces belles vidéos n'apportent aucune information et elles n'ont pas le caractère décalé qui pourrait donner lieu à du buzz. De son côté, l'information didactique n'est pas portée par du multimédia et de l'interactivité, ce qui laisse la lecture statique et ennuyeuse. Enfin, ce site thématique n'est soutenu par aucune communication sur les médias sociaux, ce qui est un vrai contresens lorsque l'on prend la peine de réaliser des films aussi intimistes. Visiter le site.