Pages

15 avr. 2010

FLINVEST investit dans une communication auprès des grandes fortunes


Comment recruter de nouveaux investisseurs privés, lorsque l'on est une société de gestion et pourquoi passer par dessus les CGP ? La campagne FLINVEST, nous apporte une réponse intéressante.
Société de gestion de portefeuille indépendante, FLINVEST pratique la gestion contrariante. Mon objectif n'est pas d'essayer de vous expliquer ce type de gestion mais plutôt de vous exprimer un fait, commun à l'ensemble de leur profession : la difficulté à convaincre de nouveaux CGPI. Pourquoi ? Les conseillers en gestion de patrimoine indépendants apportent des conseils aux particuliers ayant un patrimoine afin de l'optimiser. La plupart ont tendance à ne travailler qu'avec une ou deux grandes maisons historiques plus rassurantes alors que les sociétés de gestion sont nombreuses et ont toutes des personnalités très différentes. La crise a accentué la tendance. Ainsi, les sociétés de gestion n'ont plus le choix et vont elles-mêmes chercher leurs investisseurs privés. C'est dans ce contexte que la démarche de FLINVEST s'inscrit.
Avec plus de 500 millions d'encours sous gestion pour le compte de grands clients privés et d'investisseurs institutionnels, FLINVEST figure parmi les sociétés de gestion les plus dynamiques en France depuis sa création en 2003. En tout cas c'est ce que dit son Président fondateur, Thierry Flecchia. Pour nous le prouver, voici la campagne de presse qu'il s'apprête à faire dans des supports très ciblés sur les très hauts revenus en France et en Europe. Je n'ai malheureusement pas les noms des supports choisis. Cette info, il est vrai, est le fruit d'un investissement et d'une réflexion qui n'est pas sans valeur.
Ici, on peut saluer FLINVEST qui a su faire éclore une campagne assez originale. Elle joue avec les valeurs de la cible avec une accroche prédominante : “Ceci s'adresse à ceux qui ont fait fortune grâce à leur talent et qui cherchent un gestionnaire qui a aussi du talent”. Une telle promesse devrait titiller l'égo des plus fortunés d'entre nous !